Livre & DVD

BARATAUD, M. 2012. Ecologie acoustique des chiroptères d’Europe. Identification des espèces, études de leurs habitats et comportements de chasse. Biotope, Mèze ; Muséum national d’histoire naturelle, Paris (collection Inventaires et biodiversité), 344 p.

BARATAUD, M. 2015. Acoustic ecology of European bats. Species Identification, Studies of Their Habitats and Foraging Behaviour. Biotope, Mèze; Muséum national d’histoire naturelle, Paris (Inventaires et biodiversité Series), 352 p.

Actualités :

L’étude acoustique des chauves-souris est une science jeune : il y a seulement 30 ans personne ne pouvait prétendre à identifier les espèces par l’écoute de leurs signaux sonar. Les performances grandissantes des détecteurs d’ultrasons, et un long programme de recherche mené en France, permettent désormais des performances inenvisageables alors… Ce programme présente deux originalités notables :

  1. le recours à une technique de marquage luminescent permettant le suivi nocturne de nombreux individus dans toutes les phases naturelles de vol ;
  2. la combinaison de critères liés aussi bien à l’analyse auditive (immédiate) qu’à l’analyse informatique (ultérieure).

Plusieurs qualités découlent de ces conditions d’étude : la mise en évidence d’une grande variabilité acoustique intraspécifique grâce aux nombreuses circonstances de vol observées ; l’intégration au processus d’identification de critères comportementaux (jugés d’après le rythme des signaux sur une séquence complète) ; une grande efficacité dans l’identification en direct pour plus de 80 % des séquences sonores récoltées sur le terrain. Ces paramètres, associés au fait que cette méthode fait de l’observateur une entité active valorisée par l’acquisition d’un savoir-faire, expliquent son succès grandissant depuis dix ans en Europe. L’objectif de ce travail était concentré à ses débuts principalement sur une question : quelles sont les possibilités, pour un observateur muni d’un détecteur, d’identifier sur le terrain les chiroptères qui l’entourent ? La parution de « Ballade dans l’inaudible » The Inaudible World (Barataud, 1996) était une réponse exclusive à cette question, le parti pris de n’indiquer que des critères d’appréciation auditive étant parfaitement réfléchi. Cette première phase a permis de mettre en évidence des critères qui s’avèrent encore aujourd’hui indispensables, et qui constituent l’âme centrale de cette méthode naturaliste appelée « méthode d’écologie acoustique » : l’appréciation du comportement de l’animal émetteur à travers le rythme des signaux, ou de pics d’énergie audibles en expansion de temps (souvent invisibles à l’analyse informatique). Elle a permis aussi d’optimiser la technique hétérodyne, et d’accorder une valeur la plus grande possible aux qualités d’appréciation et d’interprétation de l’observateur : celui-ci est investi d’un savoir et d’une expérience, qui font de lui beaucoup plus qu’un manipulateur de clavier informatique. Suite à l’édition d’un livret + CD supplémentaires (Barataud, 2002), mise à jour de « Ballades dans l’inaudible », le point de stagnation était atteint avec la technique auditive… Il était temps de pousser plus avant, en se servant de l’analyse informatique.

courbures_serotine & G-MurinsCet ouvrage présente de manière très complète l’ensemble de ces résultats originaux. Une introduction (rédigée par Yves Tupinier) résume les bases fondamentales de la physique du sonar biologique et les principes techniques permettant la transformation des ultrasons en fréquences audibles pour notre oreille humaine. Les possibilités d’identification de 34 espèces européennes sont détaillées, de même que l’étude, grâce à un détecteur, des habitats de chasse fréquentés par les chiroptères ; cette méthode naturaliste permet en effet de véritables diagnostics écologiques des différents milieux. Il est expliqué enfin, en l’illustrant par des exemples, comment le comportement acoustique d’une chauve-souris est révélateur de son milieu de vol, de son type d’activité, voire même de son régime alimentaire. Un DVD est inclus, illustrant le propos de près de 300 séquences sonores récoltées à partir d’individus évoluant dans des conditions naturelles de vol et identifiés avec certitude. Ce manuel renferme ainsi une somme de connaissances nouvelles indispensables aux naturalistes amateurs comme aux professionnels gestionnaires de milieux protégés ou réalisant des études d’impact sur l’environnement.    L’ouvrage « Ecologie acoustique des chiroptères  d’Europe » a été rédigé avec la collaboration d’Yves  Tupinier, spécialiste de la physique du sonar des  chiroptères. Michel et Yves travaillent ensemble  depuis 1990 dans une complicité amicale  grandissante.

 

 

 

 

Yves Tupinier et Michel Barataud lors d’un stage de formation à l’acoustique, en 2004 (photo S.Giosa).    ********************************************************************** NOTE DE L’AUTEUR (07 février 2017) :

Si vous constatez des erreurs dans le texte du livre ou le contenu du DVD, prière de me les signaler par mail à l’adresse ci-dessous. Vos remarques, comme les suppléments d’informations générés par mes travaux récents, sont mis en forme dans des fichiers PDF téléchargeables depuis les sous-rubriques « Mises à jour ». Ces éléments nouveaux seront pris en compte par l’éditeur dans les retirages, rééditions ou traductions à venir (une 3e édition française mise à jour et une version anglaise sont prévues pour mai 2015) ; mais pour les détenteurs des éditions antérieures, les mises à jour les concernant resteront disponibles sur le blog. Les dernières versions des fichiers « Modifications » sont datées du 06 décembre 2015 ; par ailleurs plusieurs amendements (addendum, graphiques xls, sons) sont également téléchargeables (les dates de réactualisation sont indiquées dans le titre des fichiers sauf pour les sons).

Merci infiniment à Sébastien Lutz, Julien Rousseau, Luck Martin-Bouyer, Pierrette Nyssen, Jean-François Desmet, Stéphane Petit, Thomas Darnis, Julian Pichenot, Anya Cockle pour leurs remarques pertinentes sur le contenu du livre : elles sont la meilleure preuve que cet ouvrage est lu avec une grande attention.

Par ailleurs, bravo et merci à ceux qui ont contribué à l’amélioration des fichiers Excel d’identification : Roland Jamault, Jean-François Godeau, Julien Cornu (Groupe Chiroptères Rhône-Alpes), Thomas Darnis, Sébastien Laguet, Frédéric Malgouyres, Olivier Vinet (réseau “Mammifères” de l’ONF).

Michel BARATAUD

michel.barataud1@orange.fr