Présentation de l’auteur

Michel_détecteur (13)


Naturaliste depuis l’enfance dans une région encore préservée du Massif Central de la France, Michel Barataud est passionné de biologie et d’écologie. Investi depuis l’âge de 14 ans dans des associations régionales et nationales, il y mène sans cesse de nombreux travaux d’étude et d’actions pour la protection de la nature et la transmission d’informations. Si l’ornithologie et l’entomologie ont précédé son intérêt pour la mammalogie, depuis 1985 les chauves-souris concentrent la majeure partie de ses activités scientifiques.

 

(photo S. Giosa)

   Son programme de recherches sur le sonar, entamé en 1988, repose sur des dizaines de milliers d’heures de terrain et d’analyses, et la collaboration avec des collègues (dont Yves Tupinier), notamment au sein de la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) qui compte un Groupe Chiroptères très actif. Il a publié, outre de nombreux articles, une première synthèse de ses recherches sur l’identification acoustique en 1996 (« Ballades dans l’inaudible », éditions SITTELLE).

En février 2012, les éditions associées de BIOTOPE et du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris ont publié un ouvrage complet (livre + DVD) rassemblant la synthèse de ses travaux en acoustique sur l’identification et l’écologie des espèces, dont l’originalité est qu’ils associent l’analyse auditive à l’analyse informatique, et qu’ils intègrent pleinement l’étude comportementale des individus.

Une méthode naturaliste à part entière, qui est enseignée en France et en Europe dans le cadre de formations à destination des amateurs et professionnels, à raison de plusieurs dizaines de sessions depuis 1995.

Depuis 2006, Michel Barataud a débordé de l’Europe en étudiant le sonar et l’écologie des chiroptères des Antilles françaises, de la Guyane et de l’île de la Réunion.

Il collabore depuis 2009 au programme ECHOBANK de la Zoological Society of London, et à plusieurs travaux acoustiques internationaux.

Sa conviction initiale est restée inchangée : la survie et la diffusion de la méthode acoustique naturaliste doivent devenir le plus vite possible indépendantes de son concepteur, dont la volonté est de la voir sans cesse évoluer grâce aux contributions coordonnées de ses nombreux utilisateurs présents et à venir.

Michel Barataud avec Sylvie Giosa, collaboratrice du programme depuis 2000.        

(photo J.F. Desmet)